Nous sommes actuellement le 26 Sep 2020 06:36

Les heures sont au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 55 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 05 Août 2005 20:10 
Hors-ligne
Modérateur de choc
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Avr 2003 16:08
Messages: 1623
Localisation: Créteil
Garde, pommeau, fusée et équilibrage


Cette synthèse a été élaborée à partir des diverses informations obtenues sur le forum Trollcalibur.
Je remercie au nom de toute la communauté Trollcalibur toutes les personnes qui ont contribué au développement de ce fil d'information.
Si vous souhaitez enrichir ce fil par de nouvelles informations, n'hésitez surtout pas.

Il existe de nombreuses méthodes pour construire les gardes, pommeaux et fusées de vos réalisations. Ce post est donc une synthèse des différentes techniques utilisées par nos Trolls. Un petit paragraphe sur l'équilibrage d'une épée est ajouté en fin du RESUM car il dépend directement de toute la partie basse de l'épée et du lestage.

Avant toute chose, commencez par lire cet excellent RESUM sur [RESUM] Décoration de poignée d'arme


Commençons par un peu de vocabulaire
Lexique
Garde : La garde est la partie séparant la main de la lame, elle protège les doigts
Pommeau : Le pommeau est la partie la plus lointaine du fer de l'arme, au bout de la fusée en dessous de la main
Fusée : La fusée est tout simplement le manche de l'arme, le morceau qu'on tient.
Poignée : La poignée est un terme peu précis, car il représente tour à tour la fusée ou le couple fusée/pommeau.
Equilibrage : Pour avoir un bon balancement sans avoir l'impression de porter un âne mort au bout du bras, il faut équilibrer la lame, c'est à dire la lester aux bons endroits.
Lestage : Cette opération consite à alourdir certaines parties de l'arme pour modifier l'équilibrage.


Les Gardes
Mousse latexée
Manière la plus simple de faire une dague, mais peu résistante et n'offrant pas vraiment de possibilité de garde en 3D (avec du plastazote à la rigueur). Personnellement, j'évite de mettre des structures dures dans mes gardes, car cela fait des extremités en plus à protéger contre la perforation de la mousse. Pour des armes en plastazote, je me contente de faire une garde tout en plastazote de 45 Kg/m3, plus dur que le 30 Kg que j'utilise pour les lames. Pour le moment, ça semble suffir.

Mousse renforcée par des couches de cuir ou de plastique souple (skai) ou encore de tissu néopréné
On gagne vraiment en solidité grace à cette méthode, tout en ayant une garde on ne peut plus safe. Mais on est toujours limité au niveau des longues gardes ou des gardes en 3D. La mousse prend en sandwich le renfort.

Renfort au fil de fer
Un petit truc (que je n’utilise pas pensant aussi que la mousse et un peu de cuir suffisent) consiste à entortiller deux bouts de fil de fer (de petit diamètre) sur la fibre même (en les fixant bien) et de recouvrir ces fils (auxquels tu auras donné la forme désirée) de mousse. Mais alors il faut prendre garde (ah ah ah !) de recouvrir les extrémités du fil afin qu’il ne transperce pas la mousse…

Ame en métal
A proscrire en France, il semble que certains GN québecois les autorisent. Bien évidemment c'est solide et les formes sont presques à volonté. Mais c'est vraiment trop dangereux. Vous êtes prévenus.
Image
Image
Image


Garde en caoutchouc
Apanage de l'association 'Les arpenteurs de réalités', les gardes en caoutchouc industriels sont relativement dures et ne sont pas toujours acceptées dans les GN. Mais sinon, rien à redire, si ce n'est que c'est très difficile à travailler. J'ai vu une garde de sabre que je trouvais belle et safe, les "anneaux" de la garde étaient en caoutchouc (repris de pneus), il y avait 3 demi-cercles, c'était résistant et ça pliait sous les chocs, et les 3 demi-cercles permettent d'amortir les chocs (ils se pliaient, ils n'étaient pas rigides). En plus ce sytème peut permettre de faire de jolies gardes.

Âmes croisés
Personnellement je met 2 tiges pleines en plastique dans mes gardes qui doivent être renforcées. Les tubes plastique on l'avantage sur une aussi petite taille d'être bien résistants à la flexion tout en absorbant bien les coups pour éviter les déchirures ou les problèmes de sécurité.
Pourquoi 2 tiges, simplement parce que je les creuse au centre, pour laisser passer l'âme de l'arme.
Pour les gardes complexes réclamant une structure de renforcement, pour pouvoir s'en servir pour désarmer, j'utilise une armature en tige carbone (mais de verre va aussi), et là il faut s'assurer qu'elle ne puisse pas traverser la mousse, à l'instar de la pointe de l'arme. L'avantage du carbone (ou du verre) c'est qu'il peut être travaillé, percé etc... ce qui pement le passage de tige l'une dans l'autre tout en les maintenant avec des goupilles (clou passé dans les trous et tordu).

Garde en colle thermofusible . Consulter l'article de Briareos sur le sujet (va bientot sortir)
En attendant jetez un oeil sur ce sujet


Garde en Kevlar (ou fibre d'Aramyde)
Le Kevlar est disponible sous forme de ruban (environ 2 francs suisse le 2cmx1m chez Swiss-composite ). Il faut fabriquer une garde en fil de fer (2 brins torsadés), ensuite on enroule 2 à 4 couches de ruban Kevlar autour des tiges et on termine par enduire copieusement le tout de résine époxy. Coffrez avec du plastazote et latexez pour obtenir une garde à toute épreuve quoique un peu dure aux dires de certains trolls. C'est la méthode qu'utilise Hellvetic. En théorie on devrait pouvoir utiliser n'importe quoi avec de la résine époxy pour faire une armature solide.

Image
Une garde en Kevlar de chez Hellvetic par Rach



Les Fusées
Mousse latexée
Sans doute la méthode la plus sécuritaire, cette technique a quand meme quelques défauts. Tout d'abord il est très difficile d'obtenir une fusée décorée/texturée car le latex 'efface' les motifs. De plus la sueur, la maille, etc, ont tendance à pourrir le latex à force d'utilisation. La sensation de contact avec une telle fusée est peu agréable de surcroit.

Mousse latexée renforcée et vernis
En renforcant la mousse latexée avec un bas nylon et en appliquant une couche de vernis souple, la prise en main est nettement améliorée et la dégradation du latex n'a plus lieu. Par contre impossible de faire un quelconque dessin.

Pate Fimo
Les fusée en fimo sont dures et cassantes à force d'utilisation et ne sont pas acceptéss sur tous les GN. Par contre elles peuvent être faites de couleurs réalistes (bronze, ivoire, acier) et peuvent être texturéss (effet bois, motifs ...) et on peut même y inclure des "pierres précieuses" comme des palets de verre coloré.

Fusée en bois, on peut utiliser des fusées en bois (partir d'une secton carrée et la poncer est TRES fastidieux, préférez les manches de marteaux ou les tringles à rideau). Il faut percer le bois pour en faire un tube de diamètre égal à l'âme plus éventuellement son lestage (la feuille de plomb de zinguerie et peut être plus intéressante dans ce cas). Il est conseillé d'enchasser la fusée dans des bouchons de cuivre pour éviter que le bois n'éclate. Ces fusées ne sont pas acceptées partout, mais elles ont certains avantages, on peut les sculpter, (mais pour une meilleure tenue, recouvir de cuir, de tissu ou de corde est préférable)

ASTUCE :
Mon truc pour percer sans colonne (ben oui parce que je n'en ai pas...), c'est de repérer là où va être le trou et dans quelle direction il doit partir. Avec un poinçon tu commences à marquer le bois pour que la première mèche ne se décale pas d'office. Je commence avec une mèche relativement petite (2-3 mm). Puis j'augmente le diamètre de 2-3 mm et ainsi de suite. Lorsque je suis à l'avant-dernière mèche, je la laisse dedans et je la superpose à l'âme de l'arme, pour voir si elles sont dans le même axe. Si ce n'est pas le cas, je corrige avec cette mèche (attention de ne pas y aller trop fort sinon vous pourriez casser la mèche ou endommager la perceuse). Puis je finis avec celle du même diamètre que l'âme... et là en général c'est OK. Si ça ne l'est pas je corrige et je force sur la colle (epoxy) pour combler les trous. (Kaoslave)


La fusée en bambou, elle est déconseillée car tranchante en section

Silicone / Mastic
Les fusées en silicone sont trop lisses et doivent être recouvertes d'un bandeau de cuir pour avoir une bonne prise en main.

Mousse injectée
On peut faire un moule et injecter de la mousse PU SOUPLE disponible chez Pascal Rosier (lien Partenaires à gauche). La méthode est celle exposée par Kaoslave dans son article sur les ornementations en latex (article methodes&techniques).


ASTUCE : Comment bien enchasser son âme dans sa fusée
Je commence par préparer ma fibre avec une lime : je fais de fines rainures le long de la fibre. Pour coller j'utilise de la résine époxy (2 composants séchage complet en 24h.). J'en mets dans le trou et un peu le long de la fibre. J'emmanche et je laisse sécher. Résultat impécable... pas un seul problème de désolidarisation. Evidement ton problème survient le jour ou tu veux changer de manche car impossible de l'enlever, mais pourquoi vouloir changer ?


Les Pommeaux
Pommeau en mousse
Si comme moi vous avez parfois la flemme pour faire de beaux pommeaux voilà des balles en mousse de 40mm de diamètre vendues chez décathlon au rayon ping pong. Par contre attention les balles sont de dureté fort différentes. Chez Schatkammer ils vendent des balles pour pommeau également et assez bonnes ou encore chez Décathlon

ASTUCE :
Renforce le d'une lanière de cuir qui part de la poignée et s'enroule autour. Ensuite fait ton laçage de poignée par dessus la lanière, ça m'étonnerai que ça bouge

Pommeaux moulés en latex pur
C'est trés long a sécher, compter une semaine a dix jours pour l'équivalent du volume d'un paquet de cigarettes. De plus le latex se rétracte ce qui fait parfois des surprises au démoulage et le résultat est trés dur et lourd par rapport a sa taille, je n'aimerais pas me prendre une lame comme ça dans les dents. Au final, une fois sec, c'est quasi impossible à retravailler correctement, en revanche c'est d'une resistance a toute épreuve.

Il y a moyen d'accelerer le séchage en faisant du couche par couche dans un roto-moule mais là aussi c'est l'enfer, il faut faire tourner le moule sur lui même avec une fine couche de latex dedans pour qu'elle se repartisse sur toute sa surface, puis remettre une couche et recommencer. En empilant les couches sans faire tourner le moule, ça laisse des traces impossibles a corriger. C'est pour le moins fastidieux !


Lestage et Equilibrage

Il n'existe pas d'équilibrage "parfait" pour une arme.

Le terme "équilibrage parfait" désigne une arme dont le point d'équilibre se situe au niveau de la garde, mais ce n'est qu'un terme technique...
En vérité, en fonction de ce que l'on souhaite le point d'équilibre doit être plus ou moins haut. Si l'on veut une arme puissante on a tout intérêt à avoir un point d'équilibrage très haut (totalement inutile en GN vu le poids des armes). Si l'on veut une arme archi maniable, le point d'équilibre se situera dans la partie haute de la poignée.

Pour ma part, en GN, je préconise une arme avec un "équilibrage parfait" ou légèrement haut (1° quart de la lame). Cela permet d'avoir une arme très maniable mais avec laquelle on peut parer une attaque sans avoir l'arme éjectée de la main.

L'effet de fouet est dû à la flexion rapide de la fibre sur un arrêt brutal d'un mouvement de poignet, qui est rendu plus facile avec un point d'équilibre tres proche du poignet.

Pour faire l'équilibrage de mes armes j'englue l'âme avec de la colle contact, puis j'enroule un fil d'acier (2mm), puis un autre fil plus fin (0.8mm), puis encore un fil gros (2mm). J'englue le tout à nouveau puis je "modèle" la poignée en enroulant de la corde (fine). Une fois cette étape finie, j'enduis le tout de latex (bien imbiber la corde) et une fois le tout bien sec je fais la finition avec des bandes adhésives imitation cuir (prévue pour les manches de raquettes de tennis/squash/badminton/etc.)

La poignée est agréable en main, très résistante, et suffisamment souple (grâce à la corde + latex) pour éviter tout accident si l'arme vous échappe des mains.

"Avec frère ours, nous avons 2 techniques légèrement différentes, cependant les ratios longueur (poignée/lame) sont identiques. Globalement une poignée 25/30 cm pour une extra longue ou une longue deux mains (> 115 cm) et environ 15 cm pour une courte ou une longue une main. "

L'arme doit être envisagée dans sa longueur globale, l'ensemble garde-fusée-pommeau représente 1/4 de la longueur totale, ce qui assure déjà un certain équilibre


Fusée en bois

De Ateliers-Nemesis

Image


Dernière édition par sylicer le 05 Août 2005 21:23, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 05 Août 2005 20:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Juil 2004 12:34
Messages: 144
Localisation: aubres
l'epee elfique du dessu avec sa fusé en bois.... c'est une arme de gn ?


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 05 Août 2005 21:02 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Avr 2005 16:59
Messages: 343
Localisation: Rennes (35)
ghaustos a écrit:
l'epee elfique du dessu avec sa fusé en bois.... c'est une arme de gn ?

Oui, c'est une production des Ateliers-Nemesis
Aldriel te le confirmera.


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 05 Août 2005 21:23 
Hors-ligne
Modérateur de choc
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Avr 2003 16:08
Messages: 1623
Localisation: Créteil
J'ai rajouté la référence.


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 05 Août 2005 22:28 
Hors-ligne
Modérateur Ronchon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Mai 2005 12:24
Messages: 723
Localisation: Montréal
Oui, c'est bien une poigne/fusée en bois sur ce sabre Haldir que j'ai fait il y a quelques années.

D'aucuns diront que c'est dangereux, mais disons que les standards au Québec semble forts différents de ceux en Europe. Par exemple, ici, les structure d'acier dans les gardes sont plutôt la norme que l'exception. Et le style de combat semble plus "viril"...

Pour en revenir aux fusées en bois, elles sont jugés sécuritaires par la plupart des joueurs et associations. Comme normalement on y retrouve la main, elle ne devrait jamais entrer en contact avec un adversaire...

Et comme ici, beaucoup de gens portent de l'armure d'acier ou d'aluminium, la plupart se disent qu'entre recevoir un coup de poigne en bois entre les dents, ou un miton d'acier 14 gauge... bien c'est du pareil au même, et ça fait partie des risques reliés à ce genre d'activité.

Finalement, après 11 ans de Gn, je n'ai jamais vu ou entendu parlé de blessures causées par des armatures en acier ( faut bien recouvrir avec le matériel adéquat... de l'isolant à tuyau, ça ne suffit pas...) ou des fusée en bois. Si vous le voulez, je vous ferez une mini-fiche technique sur comment construire une garde sécuritaire avec une structure de métal à l'intérérieur.


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 08 Août 2005 05:08 
heu, sur une arme comme un tetsubo ou une arme comme l'étoile du matin, l'équilibrage c'est pareil?


Haut
  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 08 Août 2005 15:02 
Hors-ligne
Modérateur Ronchon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Mai 2005 12:24
Messages: 723
Localisation: Montréal
Il est certan que l'équilibrage d'une arme contondante, come une masse, un gourdin ou un testubo est différente... le poids se retouve surtout au bout de l'arme. Mais pour avoir un bon équilibre, encore une fois, une poigne en bois dur comme du chêne, de l'acajou ou de l'érable permet de déplace le poids vers la poigne. Et nous utilisons aussi une mousse moins dense et plus molle. On réduit ainsi le poids et la force de l'impact.


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [RESUM] Garde, pommeau, fusée et équilibrage
MessagePublié: 26 Août 2005 01:38 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Mai 2004 22:47
Messages: 30
Localisation: Bayeux
Bien que celà se fasse plus ou moins automatiquement selon les dimensions et proportions de l'arme, il peut être intéressant de penser l'équilibrage en fonction du type d'arme. Par exemple, une deux-main avec un équilibrage parfait est une abhération (de la triche ouais !), alors que pour une rapière c'est tout-à-fait normal. De même pour toutes les armes contendantes le centre de gravité devrait se trouver dans le dernier tiers de l'arme.

Avis aux amateurs d'espadons de 2m50 !


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 09 Sep 2005 13:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Mai 2005 21:25
Messages: 472
Localisation: morgins, CH
je me permets de rectifier: il existe des armes a deux mains dont l' équilibrage est a la garde; c' est clair que c' est pas le genre espadon ou claymore mais il y a eu historiquement des épées bâtardes a lames étroites dont le point d' équilibre était très en arrière, meme derrière la garde parfois; ça ne convient évidemment pas a un style de combat bourrin mais pour des personnes adroites et relativement "faibles" physiquement c' est un must


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Jan 2006 15:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2005 13:00
Messages: 95
Localisation: Paris
Peut-être que je poste pour ne rien ajouter, mais je pense qu'un hybride entre latex pur et mousse simple est aussi intéressant pour le pommeau que pour la garde.
Il suffit de faire en plastiline une décoration à coller à plat sur la mousse. On fait un négatif en plâtre (comme la tsuba de Briareos), et on fait des tirages en latex. Comme les pièces n'ont pas besoin d'être très épaisses, elles sèchent en trois jours maximum.
Elles ont la solidité du latex, et, comme elles ne sont qu'apliquées sur la mousse, elle ne rendent pas les gardes/pommeaux trop mastoques. Des exemples plus bas.
Il faut de la patience et un petit chouia d'habileté, mais ça reste très faisable.


Pièces jointes:
Swords 4.JPG
Swords 4.JPG [ 49.51 Kio | Consulté 7470 fois ]
Swords 3.JPG
Swords 3.JPG [ 36.57 Kio | Consulté 7457 fois ]
Swords 2.JPG
Swords 2.JPG [ 41.01 Kio | Consulté 7476 fois ]
Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Jan 2006 14:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Déc 2004 10:44
Messages: 256
Localisation: rennes
tres tres beau mais tu fait comment pour aire resortir les details du moulage


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Jan 2006 18:49 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2005 13:00
Messages: 95
Localisation: Paris
Ah, assez basique, en réhaussant avec de la peinture noire!


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Jan 2006 19:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Déc 2004 10:44
Messages: 256
Localisation: rennes
a quel moment ?
avant de couler ou apres?


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 31 Jan 2006 19:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Oct 2005 13:00
Messages: 95
Localisation: Paris
Je réalise le tirage en latex, je le colle bien sur la mousse centrale, je mets sur le tirage quelques couches de latex coloré pour peindre, et, tout à la fin, avec un bon stylo à encre gel costaude ou quelque chose, je rajoute le noir, dans les gravures ou suivant certains contours. Voilà...


Haut
 Profil  
 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Avr 2006 02:11 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Avr 2006 00:03
Messages: 80
Localisation: Bourgogne / Saône et loire 71.
Pour complèter l'excellent article de Sylicer voici un croquis vite fait pour localiser et nommer les pièces d'une épée.

Par contre deux parties importantes de l'épée ont été oubliées dans cet article, donc je résume histoire que ce soit bien clair pour ceux que cela interresse.

Les informations ci dessous sont valables pour de vraies épées en métal mais les éléments ont le même nom pour les répliques en latex à quelques exceptions près.

Ces informations sont historiquement fidèles.

Image

-Le pommeau:Il est enfilé en force sur la soie c'est l'élément de l'épée qui influence le plus son équilibre, il compense le poids de la lame. En fonction de son poids et de son éloignement par rapport à la garde le centre de gravité de l'épée n'a pas la même position:

-Plus il est lourd plus le centre de gravité est proche de la garde voir en arrière de celle ci.

-Plus il est loin de la garde plus le centre de gravité est proche de la garde voir en arrière de celle ci.

Le pommeau est très important pour une lame à une main car il fait office de contrepoids, en fait dans le cas d'un coup tranchant (de taille) il a l'éffet d'un systême pendulaire. En clair on gagne en puissance de frappe car le pommeau part dans la direction opposée de celle de la pointe de la lame et appuye le coup procurant un meilleur impact.
Ce systême atténue aussi les vibrations ainsi que le rebond de la lame quand on frappe une surface résistante, on est alors plus rapide pour contre attaquer ou se remettre en garde.
En fait on peut dire du pommeau qu'il est un compensateur pendulaire.

-La fusée:Pièce tubulaire en métal, en bois ou en corne, elle est rentrée en force au marteau sur la soie, elle influence un peu l'équilibre de l'épée surtout si elle est en métal.
Cette partie peut être nue, gravée, incrustée de pierres précieuses de métaux précieux, de nacre ou être recouverte de cuir, de velours, de tissus, de filigrane etc...etc...

-Garniture:Matériaux recouvrant la fusée et assurant la prise en main ou la décoration.

-Filigrane:Torsade faite de plusieurs fils métalliques, enroulée autour de la fusée ou par dessus la garniture elle assure la prise en main ou sert de décoration. Cette méthode était très souvent employée au moyen âge.

-La garde:La partie qui sert à parer les coups de l'adversaire et qui protège les mains, cette pièce est rentrée en force sur la soie, elle peut être de formes et de décorations diverses, elle influence l'équilibre de l'épée.
Plus le centre de gravité en est éloigné plus on doit forcer pour manier l'épée, les mouvement sont plus lents mais l'impact de la lame est plus important, avec un bon réglage c'est un avantage pour les épées a deux mains car elle étaient utilisées pour percer les lignes ennemies et causer d'énormes dégâts.

-La Soie:L'un des éléments les plus importants d'une épée, cette partie est le prolongement de la lame elle s'amincie progressivement jusqu'au pommeau, cette forme spéciale permet de rentrer en force la garde, la fusée et le pommeau sur la lame pour en faire un ensemble solidaire.
La technique de fabrication d'épée dite de la "soie tendue" est la technique la plus répandue au moyen âge, elle est simple, robuste et a fait ses preuves.
Cette technique doit son nom au fait que les éléments de la poignée et de la garde sont comprimés entre la base de la lame et celle du pommeau, la soie subit une traction, donc on peut dire qu'elle est tendue.
En clair on empile les élements sur la soie puis on martèle cette dernière à son extrémité comme un rivet pour "verrouiller" les différents éléments de l'épée.
Personellement sur mon épée la soie fait un peu plus d'un tiers de la largeure de la lame pour avoir un maximum de solidité, puis elle s'amincie juste avant le pommeau. C'est là le seul point faible de cette technique si la soie est trop fine on risque de la casser voir de la tordre tout dépends de l'acier et du traitement qu'on lui a fait subir.
Il existe d'autres techniques de fabrication, mais sachez que si vous voulez acheter ou fabriquer une vraie épée cette technique est un gage d'authencité et de solidité.

-La lâme:La partie qui rentre en contact avec l'adversaire... :twisted: Elle peut être de formes et de compositions diverses.
(Si ça vous interresse je ferais un article sur les différentes techinques de fabrication et les types d'aciers utilisés)

-La gorge:N'est pas présente sur toutes les épées mais elle est néanmoins très répandue, cette partie est en théorie destinée à provoquer un saignement plus abondant même si la lame est toujours dans la plaie.
Certains guerriers frottent une gousses d'ail dans cette groge afin de profiter de l'effet anticoagulent de ce dernier et provoquer des blessures agravées, divers poisons y étaient aussi appliqués... :twisted:

Voilà, j'espère que ça vous a interressé, je ne prétends pas tout savoir sur les épées alors si j'ai oublié des choses ou dit des conneries faites le savoir... :D


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 55 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Les heures sont au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers:  
cron

Style by Scott Stubblefield
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr