Archer : épée et arc en même temps

Portrait de Ethel

Bonjour à tous.

 

Je fais du GN depuis quelques années maintenant, mais je vais devoir jouer mon premier archer au printemps prochain. On en voit très très peu sur les GN, sans doute parce qu'un archer non entrainé au tir à l'arc à non seulement du mal à toucher une cible, mais en plus la flèche est rarement létale. Ainsi, même descendre un seul adversaire est difficile, surtout s'il a un bouclier.

 

Du coup, je me posais la question de savoir si certains d'entre vous avait déjà manié l'arc pour du combat à distance, puis l'on gardé à la main le temps de terminer l'adversaire au corps à corps avant de repasser au tir pour s'attaquer à un deuxième ennemi. Les combats des GN de masses sont différents, avec la ligne tout ça. Je parle ici plus dans le cadre d'un duel, d'une embuscade subie à un contre deux ou trois ou d'un combat entre deux groupes d'une dizaine de personnes.

 

Je pense que si l'archer se limite au tir de flèche, il n'aura qu'un impact très limité, en plus d'être ultra faible en duel. Alors avez-vous déjà tenter de terminer un adversaire en gardant votre arc à la main, sans le jeter?

 

Peut-être avez-vous des propositions de posture, enchainement, technique qui pourraient être applicable? Il ne s'agit de pas de faire une reconstruction dezs combats de legolas (impossible avec des armes factices) mais à trouver un moyen de rendre l'archer autonome et pas entièrement dépendant d'un protecteur à bouclier.

 

Merci d'avance.

Commentaires

Portrait de Arphyss

je n'ai jamais joué d'archer,

je n'ai jamais joué d'archer, mais pour en avoir vu pas mal en jeu, il y a plusieurs cas ; 

Dans certains jeux, les arcs sont favorisés par les règles, dans le sens où par exemple ils ignorent les armures, voir carrément ils tuent n'importe qui en un coup si la flèche n'a pas heurté un bouclier, qui devient alors leur seule parade (sans compter la magie). Dans certains cas même, les archers peuvent tirer des flèches spéciales à effet de zone qui couchent tout le monde dans un certain rayon. Dans ces cas de figure, les archers sont craints de tous et n'ont pas besoin de se battre au corps-à-corps : j'ai vu par exemple une dizaine de soldats lourdement armés reculés d'instinct de quelques pas à l'apparition surprise d'un archer seul devant eux. C'est valable autant pour du combat de ligne que pour l'escarouche. Encore qu'en ligne, un mur de bouclier rassure pas mal les guerriers.

Si les arcs sont des armes comme les autres qui ne font qu'un dommage et n'ignorent pas les armures, les archers ont intérêt à faire profil bas. ils doivent contourner le gros du combat, tirer une voir deux flèche avant de changer de position sinon ils se font charger direct. N'importe quel type avec une armure rira du seul coup qui prendra en chargeant directement un archer qui, empêtré entre son arc et ses flèches, n'aura pas le temps de tirer une épée courte pour se défendre. Et quand bien même il y parviendrait, il est forcément en position d'infériorité. De plus, un arc de GN est un objet précieux pour son propriétaire, je n'ai jamais vu un archer jeter négligemment son arc pour se saisir d'une arme de corps-à-corps plus adéquate à la menace directe.

La meilleure défense pour un archer, s'il ne peut pas courir très vite, est de se trouver derrière un soldat allié. Ou alors il possède un arc à double courbure très petit et ce dernier ne le gènera pas lors d'un combat. Ou enfin, c'est un arbalétrier qui peut mettre son arbalète en bandolière rapidement, et alors il a une chance de s'en sortir au contact.

Portrait de bomber-marc

De plus, un arc de GN est un

De plus, un arc de GN est un objet précieux pour son propriétaire, je n'ai jamais vu un archer jeter négligemment son arc pour se saisir d'une arme de corps-à-corps plus adéquate à la menace directe.

Et c'est pourtant la meilleure solution pour tout le monde. Pas la peine d'attendre que le type soit "sur toi" pour jeter ton arc: prépare ton coup en avance, regarde où tu pourra le mettre, et jette le aussi doucement que possible hors de portée avant que le bourrin arrive au corps-à-corps. Tu peux aussi le poser contre un arbre, un mur, etc.

Une fois par terre un arc ne risque pas grand chose, et c'est pas quelques minutes dans l'humidité qui vont lui faire beaucoup de mal (tant qu'on pense à l'essuyer après coup).

Portrait de Maynar

Si tu es dans le 2ème cas

Si tu es dans le 2ème cas cité par Arphyss (une flèche = 1 dégât), tu peux regarder aussi si les orgas acceptent les armes de jet. C'est le meilleur compromis distance / encombrement / réactivité.

Si tu es dans le premier cas (que je n'ai vu perso qu'à BCB), fais toi plaisir. Les gros détestent ça (et j'en fais parti).

Bon ça répond pas des masses à ta question, je le concède.

Portrait de Ethel

Dans le cas présent, une

Dans le cas présent, une flèche fait le double d'une arme à une main (soit 2, comme l'arme à deux mains). Donc l'avantage est limitée. Eventuellement en duel il y a une botte pour réduire l'adversaire à deux malheureux points de vie (détruisant l'armure au passage), mais cette botte n'est utilisable que rarement.

 

J'étais potentiellement parti également sur les armes de jet, mais vu qu'elles ne font que un, contre des adversaire possédant en moyenne entre 6 et 9 points de défense (PV et PA additionnée), c'est vite limité.

 

D'où la recherche d'une possibilité de se battre avec une épée en gardant son arc dans l'autre main, ce qui pourrait permettre, même au corps à corps, de décocher une flèche pour peu que l'adversaire recule un peu (comptez deux secondes pour tirer une flèche.)

Portrait de Neeshka

Dans ce cas, regarde du coté

Dans ce cas, regarde du coté d'un "faux" arc, avec des sandows (je crois que ça s'appelle comme ça), ces gros élastiques tissés utilisés pour fixer les baches, les buches, etc. ça te permet d'avoir un arc fonctionnel (mais pas autant qu'un vrai, je te l'accorde) qui peut endurer bien plus qu'un longbow de 15# avec des branches épaisses de 2 mm.

Portrait de Maynar

Le problème de l'arc à

Le problème de l'arc à sandow, pour en avoir fabriquer un, c'est que c'est vraiment pas du tout précis.

Je ne prétends pas être un archer haut de gamme mais à distance égale (5m sur cible), la précision d'un arc à sandow est médiocre par rapport à un arc classique.

 

Ethel : l'avantage des armes de lancers, c'est que c'est simple à fabriquer (que de la mousse), léger et peu encombrant (à mettre dans un sac ou une ceinture ventrale. Et surtout, ça déroute pas mal les guerriers en face. Tu peux garder une épée dans une main et lancer subreptivement tes dagues, étoiles, ... sans être vu. Bon, ce n'est pas très précis mais le débit est là.

Portrait de bomber-marc

Et une arbalète à répétition

Portrait de Ethel

Je souhaiterais rester sur un

Je souhaiterais rester sur un arc précis, mais merci pour l'idée des sandow.

A 20m avec un arc de 25 livre je touche un bouchon de bouteille de plastisque 8 fois sur 10, j'aimerais conserver au maximum cette précision (les flèches en elles-même la feront déjà baisser bien assez).

 

J'ai déjà pensé à l'arbalète à répétition, mais elle n'est pas autorisé sur ce GN.

 

J'vais déjà garder l'idée des dagues de jet, ce sera un plus certains en combat.

Portrait de eskhiss

(Je fais parti des gens que

(Je fais parti des gens que maynar déteste, souvent archer y compris à BCB)

 

avec un arc normal tu enverrais des volées de flèche à distance sur les soldats à pieds et tu fuirais devant la charge de cavalerie lourde (sauf si elle patauge dans la boue comme à azincourt) ... mais là vu ta porté n'importe qui armé ressemble à une charge de cavalerie lourde. de plus, tu serais dans une compagnie d'archer qui sait se servir d'arcs capable d'envoyer 5 à 6 flèches par minute à 200m. 5000 archers, ça envoie un peu plus de 25000 flèches par minute.

 

de par la portée limité de l'arc en GN:

t'auras rarement le temps d'aligner deux flèches sur un gars et entre le moment ou tu as tiré et celui ou tu te fais hacher menu, au mieux t'es emmerdé à essayer de courir en dégainant une épée récalcitrante pendant qu'un type lourdement armé et vociférant te poursuit. Ta chance, c'est qu'il soit déjà assez occupé avant que tu lui tire dessus ou après et que ça l'empèche de venir t'expliquer entre quatres yeux que tu l'as piqué et qu'il est pas content.

 

Pas de robin des bois, de legolas ou de guillaume tell en GN. Le temps d'encocher la deuxième tu serais déjà mal parti.

(Hormis à BCB ou une flèche = 1 mort sinon les archers seraient injouables et déjà là il s'éparpillent quand ça charge...)

donc te balade pas seul et ne pense pas que tu vas t'occuper tout seul d'un adversaire même si tes flèches enlèvent le double de PV.  Tu es une arme de soutien ou de distance donc soit tu soutiens soit quelqu'un t'aide à maintenir cette distance.

Portrait de Ethel

Voui, c'est bien le constat

Voui, c'est bien le constat auquel j'arrive. Après, le GN me permet de combiner l'arc avec l'ambidextrie. Un adversaire seul au corps à corps ne me fait pas peur avec cet atout.

 

Je trouve dommage que les joueurs qui sont "seulement" archer soit autant désavantagé par rapport à des combattants. Plus j'y réfléchis, plus je me dis que le seul moyen viable de jouer archer dans un petit groupe est de savoir également se battre à l'épée, et d'avoir un équipement proche du guerrier, quitte à sacrifier des compétences d'archer.

Portrait de Maynar

Tout simplement parce

Tout simplement parce qu'historiquement, l'archer est efficace en nombre.

Comme le rappelle Eskhiss, une flèche qui tue immédiatement un joueur est un avantage certain. Et même si ça me frustre en tant que "lourd", c'est le jeu ;)

C'est difficile à équilibrer en GN car l'arc est toujours un outil transitoire qui ne te permet pas, seul, de te sortir de tous les types de combat (au contraire de la combo épée/bouclier).

Portrait de Neeshka

Vous oubliez une situation en

Vous oubliez une situation en gn dans laquelle l'archer est extrêmement utile. Elle s'est présentée cette été pendant une meule entre amis, deux équipes de 6 personnes, sur deux jours. Pour accéder à un point de contrôle, on devait traverser une zone hors du couvert des arbres bordées par une petite butte assez abruptes. On a arrété de tenter de parcourir les 20m entre la lisière et le point de contrôle après que la moitié du groupe se soit fait tuer par leur archer (bon, ok, il tire en club avec arc nu, ça aide...).

Une arme de jet n'aurais pas permis cette pression qui nous a fait perdre 1 heure, le temps que l'on contourne. Bon, c'est vrai qu'une fois arrivés derrière eux, dans le bois avec des boucliers, l'arc était bien moins utile...

Portrait de Ethel

Effectivement c'est un

Effectivement c'est un avantage non négligeable pour l"archer, mais il lui faut bien quelques atouts!